Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mai 2014 4 15 /05 /mai /2014 20:00

 http://staticclub.caradisiac.com/1/loisir/chasse-tresor/photo/409416409/46720686ff/chasse-tresor-peugeot-203-1-img.jpg 

 

                 Après la Seconde Guerre Mondiale, les constructeurs français se pressent au plus vite pour relancer la production automobile, et concevoir de nouveaux modèles. Parmis les nouveautés de l'après guerre, la Peugeot 203 sera première nouveauté si l'on excepte les populaires (Renault 4Cv, Citroën 2CV, Panhard Dyna...), présentée en 1948, sa commercialisation intervient en 1949 à un rythme encore très réduit causé par un manque d'approvisionnement des matières premières. Mais rapidement, la 203 gagne de nombreux clients, il faut dire que sur son créneau, il n'y avait guère que la Traction pour rivaliser. De la Peugeot 203, la marque au lion en écoulera plus de 685.000 exemplaires en 12 années, et ceux dans diverses variantes, de la simple berline au break, en passant par les coupés, cabriolets, et autres utilitaires ...

____________________________________________________

  http://staticclub.caradisiac.com/1/loisir/chasse-tresor/photo/409416409/3847894d6b/chasse-tresor-dsc_0210-img.jpg Quelle était la photo d'hier ?    

Partager cet article

Repost 0
Published by alexrenault - dans photo du jour
commenter cet article

commentaires

2cv54 16/05/2014 08:44


Bonjour Alex. beaucoup de souvenirs d'enfance avec la 203. Mon père en a possédé une lorsque j'étais âgé de 5 à 10 ans. Elle avait été achetée d'occasion en 1963 et
datait de 1952. Elle avait donc encore la petite lunette AR, les fléches de direction, le bouchon du réservoir d'essence non caché par uen trappe. Elle était bleue avec l'intérieur en Skaï
couleur caramel cousu avec du passepoil créme. Le tableau de bord était encore à cadran central. Celui-ci s'ouvrait très facilement grâce à 2 petits verrous rotatifs pour accéder aisément
 aux ampoules des cadrans. le conctact-moteur s'effectuait à l'aide d'un bouton sur la planche de bord, mais il y avait quand même un Neiman de direction, qui dans ma tête d'enfant me
faisait penser à un appareil photo! Le cendrier avait une forme un peu Arts-déco. Le volant était à 4 branches métalliques. je me rappelle aussi de la molette de réglage de l'avance à l'allumage
et de la grande course de la tirette de démarreur, à l'opposé de celle des Traction que l'on ne tire que d'un 1 cm environ, du bouton rouge de commande de ventilateur de chauffage située tout à
droite devant le siège passager, du ciel de toit taché par l'humidité par manque d'étancheité du toit ouvrant. Et puis cette odeur à l'intérieur! je n'en suis tout à fait certain, mais il me
semble que sous la planche de bord, il y avait une petite manivelle pour actionner les essuie-glaces en cas de défaillance de leur moteur. C'était une voiture très fiable, mis à part peut-être
une tendance du moteur à chauffer, fréquente chez Peugeot à l'époque et même jusqu'à la 404. La boîte était dure à froid, surtout pour enclencher la 2ème. Il y avait 2 batteries de 6 volts
placées derrière la calandre, de chaque côté de celle-ci. Après cette 203, mon père a failli en racheter une gris très clair à grande lunette et tableau de bord derrière le volant, mais cela ne
s'est pas fait. Une Etoile 6 bleu ciel de 1961 à pris la suite. bonne journée;