Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2013 2 04 /06 /juin /2013 20:40

http://staticclub.caradisiac.com/private/1/voiture-ancienne/photo-blog/photo/409416409/32198811de/photo-blog-p5050020-img.jpg

 

              Après la Renault 5 Alpine sortie en 1976, qui marque la fin de l'ère Gordini chez le constructeur au losange, symbolise aussi l'arrivée dans le segment nouvellement crée des bombinettes sportives. Ainsi, la Renault 5 Alpine va tenter d'aller jouer sur le terrain de la Golf GTI, mais malgré un poids plume et la volonté de faire rentrer le moteur de la R12 Gordini, la 5 prendra finalement un cléon, préparé pour l'occasion ! Et malheureusement, les performances n'étaient pas au rendez-vous, d'où l'idée de faire évoluer la bête ! 

 

http://staticclub.caradisiac.com/private/1/voiture-ancienne/photo-blog/photo/409416409/3219884761/photo-blog-p5050021-img.jpg

 

               Cette idée d'évolution de la R5 Alpine commence à émerger en toute fin des années 1970, l'époque où la branche sport de Renault se mettait au turbo, avec une brillante participation en F1 avec cette technologie, et quelques victoires à la clé au tout début des années 1980. Il était donc logique que la R5 Alpine se dote d'un Turbo, d'autant plus qu'en 1981, Renault avait sortie son monstre : la R5 Turbo. C'est donc en 1982 que la R5 Alpine évolue en R5 Alpine Turbo ! 

 

http://staticclub.caradisiac.com/private/1/voiture-ancienne/photo-blog/photo/409416409/321989596f/photo-blog-p5050037-img.jpg

 

             Côté nouveauté, la R5 Alpine Turbo, outre son turbo, apporte toute les modifications apportée à la Renault 5 de base, notamment en ce qui concerne l'habitacle : nouveau tableau de bord, nouveaux fauteuils, lunette arrière chauffante, pare-brise feuilleté. Pas mal d'équipements de confort en somme, mais aussi des éléments esthétiques. La R5 Alpine Turbo se pare ainsi de jantes au dessin venu tout droit des Alpine A310, de quelques monogrammes "turbo" ici et là, et d'une bande latérale ! 

 

http://staticclub.caradisiac.com/private/1/voiture-ancienne/photo-blog/photo/409416409/32198873ba/photo-blog-p5050027-img.jpg

 

               Mais le plus important sur cette voiture se trouve sous le capot ! Le cléon de 1,4 litres s'équipe donc d'un Turbo, ce qui permet à la puissance de passer de 93Cv à 110Cv, un joli bond en avant ! Ainsi, ce moteur offre le couple d'un moteur 2.0 litres, mais avec la consommation d'un 1,8 litres, tel était l'argumentaires des commerciaux de l'époque. Côté performances, 185km/h en vitesse de pointe, 31 secondes pour le 0-1000 mètres! La R5 rattrape enfin la Golf GTI, mais quelques mois plus tard, celle-ci s'envole grâce à une évolution, laissant la R5 dans les rétroviseurs ! 

 

http://staticclub.caradisiac.com/private/1/voiture-ancienne/photo-blog/photo/409416409/3219894eed/photo-blog-p5050036-img.jpg

 

           Et ce sera là le plus grand problème de la R5 Alpine Turbo ! Devenue très rapidement obsolète dans le monde très concurrentiel des GTI, avec une Golf au sommet, tandis que Peugeot préparait sa 205 Gti ... Et le résultat sera douloureux pour Renault, puisque pour sa deuxième année de carrière, les chiffres de vente baissent de moitié ! Renault stoppera cette version en 1984, laissant la R5 Lauréate Turbo faire le pont avec la Super 5 GT Turbo ... 

 

http://staticclub.caradisiac.com/private/1/voiture-ancienne/photo-blog/photo/409416409/321989071e/photo-blog-p5050031-img.jpg

 

              Finissons cet article avec la Renault 5 Alpine Turbo illustrant cet article, qui se présente dans un très bel état; ce qui est une excellente chose pour ce modèle. En effet, comme toutes les R5, l'Alpine Turbo est sujette à la rouille, mais version sportive oblige, beaucoup ont été transformés pour la compétition, tandis que d'autres ont été victime du tunbning, la faute à de nombreux kit pour la faire ressembler à la R5 Turbo. Et encore, cela c'est quand elles n'ont pas fini accidentées ! Bref, trouver une R5 Alpine Turbo dans un tel état est tout de même assez rare ! 

 

http://staticclub.caradisiac.com/private/1/voiture-ancienne/photo-blog/photo/409416409/3219894eed/photo-blog-p5050036-img.jpg

_____________________________________________________________________________________________

 

 Retour à la page des Renault 

Partager cet article

Repost 0
Published by alexrenault - dans voitures françaises
commenter cet article

commentaires

2cv54 09/06/2013 09:09


En effet,le moteur traction a été utilisé sur le type H, mais aussi sur le TUB d'avant-guerre, les Rosalie type MI(pour moteur inversé) les "type 23"(pour les 3
modèles de cabine)  Certaines marques ont aussi utilisé ce moteur( Georges IRAT, DB pour son premier modèle). le camion Citroen N 360 "Bélphégor", en entrée de gamme utilisait le 2175 cm3 de
la DS,ainsi que le camion "type K commun à Berliet et Citroen. Quant au "Cléon", on l'a vu sur les R8,R10, R6 TL, R12, R9, R11,R18, R5,SUPER 5,ESTAFETTE, TRAFIC,R4 GTL,DAF 55 et 66,VOLVO 343,et
comme vous le dites, CLIO 1 et TWINGO1. j'en oublie peut-être!

2cv54 05/06/2013 08:32


Le fameux moteur"Cléon-fonte" de chez Renault ,depuis la R8 de 1962 a été vraiment mis à toutes les sauces,et malgré l'ancienneté et le classiscisme de sa
conception,on a tiré quelque chose de performant. un peu comme chez Citroën avec la CX GTI Turbo et Turbo 2. En moins sportif,bien sûr,mais avec de la puissance(168 CV) et de la souplesse
d'utilisation. Les moteurs CX sauf Reflex,AthénaCX 20 et 22 étaient dérivés du bloc DS qui,lui même, jusqu'à l'arrivée du 5 paliers, dérivait,à part la culasse, de la Traction Avant 

alexrenault 09/06/2013 00:41



Il est vrai que la production française a beaucoup recyclé ses pièces mécaniques, mais je crois que Renault et son Cléon est imbattable, proposé sur les premières Clio et Twingo de 1993 ! 


Quant à Citroën, j'ai jamais eu l'occasion de me pencher dessus, mais là encore le moteur de la traction a été réutilisé sur la DS, comme vous le signalez fort bien, aussi sur le HY (normal,
étant conçue, pour faire simple, comme la Traction utilitaire) !