Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 août 2010 3 25 /08 /août /2010 11:26

 

       La TriumphTR7 est une voiture sportive produite entre 1975 et 1981. La voiture sera lançée tout d'abord aux Etats-Unis, où Triumph réalise la majorité de ses ventes, mais le succès de la TR7 aux USA sera tel que Triumph devra repousser par deux fois son lancement en Angletterre, qui aura lieu en Mai 1978.

 

 

       La TR7 sera une véritable petite révolution chez Triumph, car celle-ci diffère totalement des autres TR, ce qui lui vaudra de nombreuses critiques. Dans les choses qui changent, déjà il y a sa conception, une monocoque au lieu d'un chassis sur lequel sera déposé une coque, les phares retractables, l'utilisation de plastique à la place du bois à l'intérieur...

 

 

      Sous le capot, on trouve un moteur à quatre cylindres en ligne, alors que sur les TR prennaient place des six cylindres en ligne. Sur le cabriolet TR7, ce quatre cylindres en ligne de 1.998cm² développe 105CV, il est accouplé à une boite à cinq rapports, et Triumph annonçait une vitesse maximale proche des 180km/h.

 

 

       La dernière chose qui ne sera pas en la faveur de la TR7, c'est sa qualité de fabrication plutôt médiocre pour une Triumph, du moins pour les premières séries du fait de conflits entre les ouvriers de l'usine et la direction. Quant la production fut déplacée en 1978, la qualité revient petit à petit mais la TR7 gardera toujours une image terni. C'est ainsi que sort le cabriolet, dont le but et de faire remonter les chiffres de vente.

 

 

       Le cabriolet TR7 sort en 1979, il est l'oeuvre de Giovanni Michelotti. Le but, remonter les ventes de TR7, mais in ne sera pas réellement atteint, du fait de l'image de la TR7, d'ailleurs, la production des TR7 s'arrête deux années après, en 1981.

 

 

Repost 0
Published by alexrenault - dans voitures anglaises
commenter cet article
23 août 2010 1 23 /08 /août /2010 23:57

 

      La Pontiac Streamliner a été présentée peu de temps avant l'entrée des Etats-Unis dans la seconde guerre mondiale. Le temps que quelques milliers d'exemplaires soit produits en 1942, et les usines Pontiac durent fournir l'effort de guerre et stopper les productions d'automobiles civiles.

 

 

       La production des Streamliner reprend juste après la guerre, en 1946. Quelques modifications ont été apportées sur la voiture, entre autre sur la calandre. Ce modèle sera produit jusqu'en 1948. Tout au long de sa carrière, elle sera disponible en deux motorisations : un six cylindres en lignes, et un huit cylindres en ligne.

 

 

       L'exemplaire de cet article est une Streamliner Eight Silver Streak, "Eight" signifie le nombre de cylindres, donc cette auto est équipée du huit cylindres en ligne, tandis que "Silver Streak" est le nom de la série. Cet streamiler date de 1948, il s'agit donc d'un exemplairedes dernières séries de Streamliner produite.

 

 

      Le moteur, huit cylindres en ligne de 248,9 CID, développe 103Cv à 3.800Trs/min, il est alimenté par carburateur double corps. Ce moteur est de taille surprenante, très massif, il doit faire, très facilement, au moins un bon mètre de long. De plus, une option était disponible afin d'augmenter la puissance de 3CV en augmentant la compression.

 

 

       Cette Streamliner est dans un très bel état, la voiture étant déjà exceptionnelle de par sa rareté, impressionnante par ses dimensions, son état ne fait que souligner cette merveille. Elle se présente dans un état d'origine, peinture et chromes comme neufs.

 

 

       L'intérieur est dans un état tout aussi remarquable que l'extérieur, les boiseries sont impeccables, les fauteuils ne sont pas passé, ni même déchirés, seul le logo de volant est legerement craquelé, mais propre, celà pouve que cette voiture à du vécu.

 

 

 

Repost 0
Published by alexrenault - dans voitures américaines
commenter cet article
21 août 2010 6 21 /08 /août /2010 23:56

 

       La Renault 12 est une berline de classe moyenne (7CV) lançée par la régie en 1969 pour succeder à la Renault 10. Sa carrière prendre fin en 1980, après deux millions d'exemplaires vendus. Elle deviendra même, en 1973, la voiture de France la plus vendue, succédant à la Simca 1100.

 

 

      La Version TS voit le jour en 1972, il s'agit de la version sport de la gamme des R12 (en dehors de la version Gordini). Esthétiquement, elle reprend les éléments des R12 vendues aux Etats-Unis, ainsi que des R12S espagnoles.

 

 

      Sous le capot, on trouve le quatre cylindre en ligne de la Renault 15 de 1.289cm², il est alimenté par un carburateur double corps, ce qui permet de développer 60Cv DIN, et d'atteindre 150hm/h en vitesse maximale. Ce moteur est accouplé à une boite à quatre rapports, ce qui est dommage pour une version qui se veux sportive.

 

 

     Esthétiquement, la R12 TS se différencie des autres R12 grace à ses jantes de type Gordini et une baguette chromée sur les flancs. A l'intérieur, on y trouve un compte tours, des fauteuils de type "intégral", comprenez type bacquet, avec un appuie-tête.

 

 

      Beaucoups de R12 on très mal vieillit, cet exemplaire, pour une R12, en en très bon état. Certe, tout est relatif, elle n'est pas parfaite, loin de là, mais la carrosserie à peu de défauts, et surtout pas de rouille. les baguettes chromées se sont décollée avec le temps mais aussi à cause de chocs ...

 

 

 

_____________________________________________________________________________________________

 

Retour à la page des Renault

Repost 0
Published by alexrenault - dans voitures françaises
commenter cet article
19 août 2010 4 19 /08 /août /2010 11:41

 

     La Lancia Fulvia Coupé apparait en 1965, dérivée de la berline du même nom, elle est une berlinette 2+2 sportive. Elle sera produite jusqu'en 1976, en recevant un restyling en 1970, se sera 170.000 exemplaires qui seront écoulé, et pour Lancia, il s'agit du coupé le plus vendue de son histoire.

 

 

        La lancia Fulvia se distingue par sa tenue de route et son chassis au grand potentiel. C'est ainsi que petit à petit sera monté des moteurs de plus en plus puissant, puis en 199, une version HF. On a ici les prémices de l'engagement de Lancia aux championnate du mondes des rallyes, dont on connait la suite : champion constructeur en 1972.

 

 

      Cet exemplaire est une Fulvia Rallye 1.3, fabriquée entre 1967 et 1969 à 17.850 exemplaires. Cette Fulvia est dans un état remarquable, la caisse est très saine, aucun défaut. Le propriétaire lui a enlever ses pares chocs et lui à mis des jantes alu pour lui donner un aspet

 

 

      Son moteur est un V4 de 1298cm² de cylindrée, il développe 87Ch à 6.000Trs/min et il est alimenté par deux carburateurs double coups Solex C35. Côté performances, chez lancia, on indiquait 160km/h et 14 secondes pour le 0-100km/h.

 

 

 

 

Repost 0
Published by alexrenault - dans voitures italiennes
commenter cet article
17 août 2010 2 17 /08 /août /2010 23:49

 

 

 

      La Rover P5 est une berline de luxe apparut en 1958, elle saura très vite conquérir en angleterre les banquiers, hommes d'affaires, avocats, et même jusqu'aux ministres et hommes du gouvernement, elle servira également de voiture officielle de l'armée britannique pour les haut gradé.

 

  

      La Rover P5 apparaît donc en 1958 et remplace la P4, du moins, pas tout à fait, puisque la P5 étant plus grosse, et d'une classe supérieur à la P4, cette dernière sera produite jusqu'en 1964. la ligne de la P4 est l'oeuvre du designer maison de Rover : David Bache, qui nous a fait une voiture, massive au premier coup d'oeil, mais ayant un grand charme anglais.

 

 

      Cette Rover P5 est une P5B, version équipée du V8 de 3,5 litres de cylindrée. Ce moteur n'apparaîtra qu'en 1967, il trouve son origine chez Buick dans les début des années 60, il sera produit sous licence en Angleterre pour équiper la Rover P5, mais également le Range rover. Développant 150Cv, il amène la voiture à 180km/h en vitesse maximale. De plus, ce bloc est accolé à une boite de vitesses automatique, à trois rapports.

 

 

       Cette version, P5B, 2ème de la P5, se reconnaît grâce à ses logo 3.5 litre présent sur la voiture, ainsi qu'à ses jantes "Rostyle", spécifique au modèle.

 

 

     Cet exemplaire est dan un très bon état, sûrement un restauration mais assez ancienne, en tout cas, la voiture parait comme neuve : pas de défaut sur la carrosserie, intérieur impeccable. Sans oublier que cette voiture roule beaucoup, elle est venue dans la Haute Vienne depuis la Grande Bretagme par la route. Ces anglais ...

 

 

 

 

Repost 0
Published by alexrenault - dans voitures anglaises
commenter cet article
15 août 2010 7 15 /08 /août /2010 22:05

 

      Quand on aime la mécanique ancienne, on l'aime sous toutes ses formes ... C'est avec cette phrase provenant d'un journal d'un club automobile que je me suis rendu à une fête à la batteuse. Finalement, je ne suis pas déçu par ce petit détour qui permet de voir en fonctionnement des machines agricoles d'un autre temps, et de changer un peu des voitures anciennes ... Enfin, pas tellement, car quelques voitures de collections étaient présente sur le parking visiteur.

 

Un Renault 56 avec une remorque chargée de paille, désolé pour le contre jour ...

Un Renault D22, tracteur très robuste puisque encore de nos jour il est assez courrant d'en voir

et la batteuse, qui marche grace au moteur d'un tracteur auquel elle est rattachée par une courroie. 

La batteuse nécéssite beaucoup de main d'oeuvre autour d'elle pour qu'elle puisse fonctionner correctement.

Généralement, dans le temps, une coopérative achetait une batteuse qui passait d'agriculteur en agriculteur, et biensur, tous aidaient leur voisin, ce qui donnait lieu à des fêtes .

 et une petite photo en noir et blanc.

Une machine qui met la paille en bottes.

Et le clou de cette fête, cette machine à vapeur ...

machine à vapeur qui marche toujours et permet à la botteleuse de fonctionner.

On peut féliciter le travail de l'amicale agricole de Saint Symphorien qui garde tout au long de l'année ces machines en état de marche.

 

       Sinon, une fête à la batteuse dans un village de campagne, c'est l'occasion de voir quelques voitures anciennes dont les propriétaires sont venus avec, et si on avait le courrage de faire le parking visiteur, voilà ce que l'on pouvait découvrir.

 

Une 2CV fourgonnette

Une R8 S

 

une Citroën Acadiane, dans un très bon état pour un utilitaire.

 

une Citroën 2CV6 Spécial

 

Et une 911 targa

 

 

Repost 0
Published by alexrenault - dans rassemblements
commenter cet article
13 août 2010 5 13 /08 /août /2010 12:00

 

      La Dodge Dart est une voiture compacte produite en 1960 et 1973 sous cinq séries différentes. Comme sur toutes les automobiles américaines, chaque nouveau millésime reçoit son lot de modifications stylistiques.

 

 

 

 

       La Dodge Dart qui illustre cet article est une Dart de troisième génération, produite entre 1963 et 1966. Cet exemplaire est du millésime 1964, qui est reconnaissable grâce son capot avec sa bosse entourée de chrome, ainsi que par sa calandre à barres verticales, coupée on son milieu de façon horizontale, et qui arbore le nom de la marque.

 

 

        Cette Dart est ici dans sa version GT, c'est à dire la version sportive de ce modèle, qui est ici en configuration convertible, ce qui signifie cabriolet outre atlantique. En 1965, la production des Dart convertible GT s'élevait à 50.700 exemplaires, elles étaient vendu à 2.536$.

 

 

 

       Sous le capot, cette Dart est équipée du moteur V8 273 qui développe 180Cv à 4.200 tours par minute, c'est un moteur qui était disponible en option contre 108$.

 

 

 

       L'état de la voiture est assez moyen, même si le modèle semble être totalement d'origine, cette voiture a du être stockée quelques années, la carrosserie présente ainsi de multiples endroits rouillé, mais heureusement, que de la rouille superficielle. Quant à la capote, le plastique qui sert de lunette arrière à subit les affres du soleil, ce qui l'a rendu dure et fragile, et plus translucide.

 

 

 

       L'intérieur quant à lui est en bon état, comme il est de coutume sur les voitures américaines, on retrouve la présence de la couleur de la carrosserie dans l'habitacle. Cet intérieur est vaste et spacieux, d'après mes sources, la voiture serait faite pour accueillir 6 personnes, cependant à l'avant il n'y a pas de banquette ....

 

 

 

______________________________________________________________________________________________

 Retour à la page des Dodge   

Repost 0
Published by alexrenault - dans voitures américaines
commenter cet article
11 août 2010 3 11 /08 /août /2010 13:53

 

 

      La Citroën Type C est lancée en 1922, elle sera la première voiture construite à la chaîne en Europe, selon les méthodes du fordisme. De plus, en France, elle intègre le créneau des petites voitures, alors monopolisé par Renault et Peugeot. Un plan ambitieux, mais qui marchera, en cinq ans, ce sera près de 90.000 exemplaires de produit.

 

 

     La version trèfle apparaît en 1923, ce surnom, "trèfle", lui est donné du fait de la position des fauteuils : deux à l'avant et un à l'arrière au centre. De chaque côté du fauteuil arrière, on trouve une trappe permettant l'accès au malles. En les ouvrant, on y voit du bois, et oui, l'armature de la Type C est faite en bois, sur laquelle est cloué la carrosserie en tôle.

 

 

       Vous remarquerez sur la photo du dessus qu'il n'y a pas de porte sur le côté droit, c'est une des particularité de la Type C, la seule porte est donc sur le côté gauche. Pour accéder au fauteuil arrière, il a un petit espace entre les deux fauteuils avants.

 

 

      Cette Citroën 5HP date de 1924, elle a été restaurée il y a assez longtemps, et se trouve dans un très bon état. La carrosserie n'a pas de rouille, mais ce n'est pas là le point faible de la voiture, il s'agit de l'armature en bois, fragile avec le temps, heureusement, pour cette 5HP, aucun problème de ce côté là.

 

 

       maintenant, passons au moteur, sous le capot, on trouve un petit quatre cylindres en ligne, de 856cm3, qui développe 11Ch. Celui-ci est accouplé à une boite de trois vitesses, ce qui permet une vitesse de pointe de 60km/h. Cependant, dans les montés, ce moteur s'essouffle très vite ... Sans oublier que cette voiture se démarre à la manivelle, et que niveau sécurité, seul deux freins à tambours à l'arrière assurent le freinage. malgrès celà, cette voiture est réputée facile à conduire.

 

 

 

_____________________________________________________________________________________________

 

http://images.forum-auto.com/mesimages/385400/Sans titre.jpgRetour à la page des Citroënhttp://images.forum-auto.com/mesimages/385400/Sans titre.jpg 

Repost 0
Published by alexrenault - dans voitures françaises
commenter cet article
9 août 2010 1 09 /08 /août /2010 23:40

 

 

      Lancée en 1966, la Duetto Spider ne fait pas l'unanimité lors de son lancement, en raison de son arrière, d'un style pas assez contemporain ... Alfa roméo répond aux attentes des clients trois ans plus tard, en 1969, en présentant la Duetto Spider "Coda Tronca", qui signifie arrière tronqué.

 

 

      Cette série sera la deuxième de la Duetto Spider, une carrière qui commencera très tôt après sa présentation. Cette version se distingue de la version précédente par son arrière qui est coupé très nettement, ainsi que par les pares chocs en inox qui accueillent une bande en caoutchouc.

 

 

       Un autre moyen de distinguer une Coda Tronca par raport à la Coda Longa, c'est les bulles de phares, qui disparaissent sur la seconde série. Or, cette voiture en est équipée, car son propriétaire les a rajoutées, étant nostalgique de la première version. Il faut dire que ça lui va plutôt bien, et que cela ne saute pas aux yeux. Cependant, il ne faut pas oublier que les dernières de la version Coda Longa n'étaient pas équipées de ces bulles au dessus des phares ...

 

 

      Maintenant, passons à l'état de la voiture. Cette Duetto se présente dans un bel état, la carrosserie ne présente pas de choc, et la peinture ne présente pas de défauts à première vue. Le seul petit truc, c'est la calandre qui est légèrement tordue, sans doute cassée. Quant aux puristes, ils regretterons que cet exemplaire soit doté des bulles de phares ...

 

 

      Dessous le capot, on trouve le 2.000cm3 utilisé en même temps sur les Coupé Bertone. Cette Spider est donc une Spider Veloce 2000. Le moteur, fait 1.962cm3 plus précisément, il s'agit d'un quatre cylindres en ligne alimenté par deux carburateur double corps. Du côté de la puissance, on compte 150 chevaux.

 

 

______________________________________________________________________________________________

http://images.forum-auto.com/mesimages/385400/Sans titre.jpg3..jpg  Retour à la page des Alfa Roméo  http://images.forum-auto.com/mesimages/385400/Sans titre.jpg3..jpg 

Repost 0
Published by alexrenault - dans voitures italiennes
commenter cet article
7 août 2010 6 07 /08 /août /2010 11:19

 

      La Mercedes W110 est dérivée de la W111, berline haut de gamme de Mercedes entre 1958 et 1968. La W110 apparaît en 1962, version bas de gamme de la gamme W111, et donc dépouillée. Cette voiture deviendra au fils des ans mal-aimée par les fan de Mercedes, car la voiture cède aux normes de design américaines : ailerons sur les ailes, vitres panoramiques ...

 

 

       La W110 se différencie de la W111 par l'absence de chrome sur les côté, ces deux phares rond à l'avant, les pare-chocs ne sont que de simples lames, ainsi que par un capot légèrement plus court de 10 centimètres.

 

 

      Côté moteurs, la W110 en proposait deux : un essence et un diesel, tout deux des quatre cylindres en ligne. L'essence développait 80Cv, quant au Diesel, il proposait 55Cv. La W110 de cet article est équipé du 190 essence.

 

 

      Quant à l'intérieur, version bas de gamme oblige, la finition est austère, tout ce qui ne présentait pas un caractère utile à été enlevé par rapport à la W111, y compris les moquettes de sol.

 

 

      Pour finir, un petit point sur l'état de cette voiture, qui est impeccable, de plus, elle a gardée son immatriculation d'origine, donc sûrement une première main, encore de nos jours ...

 

_____________________________________________________________________________________________

 

  Retour à la page des Mercedes  

 

 

 

Repost 0
Published by alexrenault - dans voitures allemandes
commenter cet article