Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 juin 2010 1 28 /06 /juin /2010 13:13

 

      la Citroën Ami6 apparaît en 1961 dans la gamme du constructeur au chevrons pour boucher le trou entre la 2CV et la DS. pour réduite les coûts, Citroën utilise des pièces provenant de la 2CV : châssis, moteur, suspension ...

 

 

      L'Ami6 marquera dès sa présentation par son design, et surtout grâce à sa lunette arrière inversée, qui sera plutôt critiquée par la clientèle. Citroën défendait cette lunette pour des raison de sécurité, car elle permettait d'avoir une visibilité parfaite en cas de pluie.

 

 

     Son physique ne lui empêchera pas de connaître un succès dans les ventes, elle sera le véhicule le plus vendu en France en 1966, mais succès relatif pour l'ami6 berline, puisqu'il s'est vendu plus de break. Et de nos jours, ironie de l'histoire, c'est la version berline qui est la plus recherchée et la plus cotée.

 

 

      Cette Ami6 date de 1964 et se présente dans un très bel état. Cette voiture a été restaurée il y a quelques années, une restauration dans les règles de l'art. Un petit détail que j'aime bien, c'est la teinte des jantes, une sorte de jaune pale qui tranche avec le reste de la voiture.

 

 

 

     Le moteur est repris à la 2CV mais il a été "gonflée" avant d'être mis sur l'Ami6. Il s'agit donc d'un bicylindre, de 602cm3, il développe 20Cv à 4.500Trs/min, il est capable d'emmener la voiture au alentours du 100km/h, et peut être 120km/h en descente, avec le vent dans le dos ...

 

 

     L'intérieur aussi se trouve dans un état proche du neuf; A part le ciel de toit qui tombe, maladie fréquente sur les Citroen Ami 6 et 8 confondues, il n'y a rien à redire.

 

 

 

_____________________________________________________________________________________________

 

http://images.forum-auto.com/mesimages/385400/Sans titre.jpgRetour à la page des Citroënhttp://images.forum-auto.com/mesimages/385400/Sans titre.jpg 

 

      Le nuancier de l'Ami6

 

Repost 0
Published by alexrenault - dans voitures françaises
commenter cet article
26 juin 2010 6 26 /06 /juin /2010 11:05

 

      La Daimler SP, un petit roadster anglais aux formes qui interpellent, a été présenté au public pour la première fois en 1959 à New York, en prenant le nom de Daimler Dart. Cependant, un procès intenté par Dodge, qui utilisait déjà ne nom de Dart, obligea Daimler à donner le nom de SP250.

 

 

      Côté design, la Daimler SP, c'est soit on aime, soit pas du tout. Les lignes sont très torturées, et le mélange entre lignes arrondies et lignes droites n'est pas des plus superbe.

 

 

       Sous le capot, la SP250 embarque un V8 de 2.500cm3, et faisant 140Ch. On peut noter que la base inférieure de ce moteur est d'origine Cadillac, tandis que les chambres de combustion elle sont les mêmes que celle des triumph. Au niveau des performances, on note 190km/h de vitesse de pointe et 11L/au 100 de consommation.

 

 

     Cette Dart est tout de même dans un bel état, la carrosserie, tout comme la peinture, n'ont pas de défauts apparents, et la calandre chromée, qui est très poche du sol, n'a pas de trace d'impact, plutôt une bonne chose.

 

 

     L'intérieur est typiquement anglais. une position de conduite basse, le levier de vitesse directement dans la boite, et le tableau de bord recouvert de cette matière noir très courant sur les roadsters anglais.

 

 

     La Daimler SP250 a été produite de 1959 à 1964, et seulement 2.645 exemplaires ont été vendus. Elle fait donc des voitures rares.

  

Repost 0
Published by alexrenault - dans voitures anglaises
commenter cet article
24 juin 2010 4 24 /06 /juin /2010 10:35

 

      La Toyota Supra, une voiture pas encore de collection, mais un véritable collector, une voiture devenue rare de nos jours. Elle sera la concurrente directe d'autres GT japonnaises très connues, Mazda RX-7, Nissan 300ZX, ...

 

 

      Cette Supra fait partie de la deuxième série, commercialisée en 1982 et 1986, et plus précisément de la version restylée de cette série, reconnaissable par ses élargisseurs d'ailes. A l'intérieur apparaît également un compteur digital. Cette version fut construite entre 1984 et 1986.

 

 

      Cette Supra se trouve dans un très bel état et dans sa configuration d'origine. Une restauration ? probable, la peinture brille, tout comme celle des pares choc, qui ont pourtant la fâcheuse tendance de ternir vite au soleil, sinon, c'est que cette voiture a été très bien entretenue.

 

 

     Et maintenant, le moteur, il s'agit d'un six cylindres en ligne, qui développe 170Ch, un moteur qui marche très bien, capable d'un 210km/h en vitesse de pointe. A cela on rajoute la consommation qui n'est pas excessive pour un modèle de cette catégorie : un peu plus de 10L/100km à une moyenne de 130km/h, et la fiabilité d'un moteur Toyota.

 

 

 

Repost 0
Published by alexrenault - dans voitures - autres pays
commenter cet article
20 juin 2010 7 20 /06 /juin /2010 00:17

 

     La Ford Type A désigne deux voitures bien différentes : la première version a été construite entre 1903 et 1904, tandis que la deuxième version elle a été construite de 1927 à 1931. Bien évidement, dans cet article on parlera de la deuxième version.

 

 

     Cette Ford model A date de 1929, millésime reconnaissable par sa calandre aux formes arrondies et la petite pointe en haut du radiateur.

 

 

      Cet exemplaire est dans un très bel état, il le faut pour une voiture aussi rare sous nos latitudes, alors qu'elle à été fabriquée à plus de cinq millions d'exemplaires, quasiment autant que la 2CV, mais vendue uniquement aux USA.

 

 

     La teinte présente une légère patine, mais sans trop, ce qui laisse présager que cette voiture a été restaurée il y a quelques décennies. En tout cas, cette robe lui va à ravir.

 

 

     Le détail qui tue et aui ma sauté au yeux, c'est ce logo Ford collé sur la côté gauche de la voiture, logo qui date des années '80. Pourquoi coller un tel logo qui a un demi siècle d'écart avec l'auto ? et de plus sur le côté ... Enfin bon, espérons une chose, c'est qu'il a été collé par dessus la peinture et non peint autour ...

 

 

     Et pour en finir avec cette type A, une dernière photo, prise sous un angle peux courant, cela a été possible car cette voiture faisait partie d'une exposition dans un centre commercial, d'où la présence de boutiques et de pub autour de cette voiture, et du décors.

 

Repost 0
Published by alexrenault - dans voitures américaines
commenter cet article
17 juin 2010 4 17 /06 /juin /2010 23:17

 

     La Peugeot 504, voiture haut de gamme chez peugeot lors de sa sortie en 1968, elle deviendra au fils des années un véritable mythe de l'automobile française, une véritable routière, fiable et robuste, ce qui lui vaudrat une longue carrière, jusqu'en 1996 en Europe, et même produite jusqu'en 2005 en Afrique.

 

 

     Cependant, être une voiture remplie de qualités n'offre pas que des avantages, car son excellente robustesse fut très appréciée en Afrique, où les 504 seront exportées massivement, à tel point que, aujourd'hui, on croisse plus facilement un coupé ou un cabriolet 504 qu'un pick-up, quant à la berline, elle est devenue la plus rare à trouver, si l'on excepte la version familiale.

 

 

      Celà dit, nous avons dans cet article une 504 TI de 1978, qui se présente dans un très bel état, heureusement qu'il en reste encore quelques-unes comme ça. Je ne dirais pas qu'il s'agit d'un état proche de la sortie d'usine, mais elle s'y approche énormément.

 

 

      La carrosserie est très belle, avec une teinte qui change des couleurs monotones et peu courrante sur la 504 (d'un autre côté la 504 n'est pas courrante), qui change du blanc ... On peut cependant remarquer une différence de teinte sur l'aile avant gauche, qui à surrement été repeinte.

 

 

      Sous le capot, on trouve sous la version TI un quatre cylindre en ligne de 1.971cm3, il developpe 104Cv DIN, 110CH SAE. Ce moteur est associé à une boite 4 à vitesses.

 

 

      La verson TI a été disponible dans la gamme de la 504 de 1969 à 1979.

 

 

 

_____________________________________________________________________________________________

 

http://images.forum-auto.com/mesimages/385400/Sans titre.jpg1..jpg retour à la page de la marque Peugeot http://images.forum-auto.com/mesimages/385400/Sans titre.jpg1..jpg

Repost 0
Published by alexrenault - dans voitures françaises
commenter cet article
16 juin 2010 3 16 /06 /juin /2010 00:41

 

      L'Audi Coupé GT est, comme son nom l'indique, un coupé, dérivé de l'Audi 80 phase 2, il apparaît dans la gamme d'Audi en Septembre 1980, soit 6 mois après l'arrivée de l'Audi Quattro.

 

 

      Nous avons ici un exemplaire en version 5E, version apparut en 1983. Elle est équipé d'un moteur de 2.144cm3 à injection Bosh-K-jetronic , provenant de l'Audi 100, auquel est ajouté une boite à 5 rapports. Le tout développe 130Cv, et permet d'atteindre 196km/h, et de claquer un 0-100km/h en 9,1 secondes. Cette version tire sa révérence en 1984.

 

 

      Ce Coupé GT se trouve dans son état d'origine, full-stock comme le disent certain. Une peinture métallisée qui a légèrement passée avec les années, des jantes très années '80, ...

 

        Un petit détail que j'aime bien sur les voitures de cette époque, c'est la bande réfléchissante à l'arrière comportant le nom de la voiture.

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by alexrenault - dans voitures allemandes
commenter cet article
13 juin 2010 7 13 /06 /juin /2010 22:39

 

       Les épaves sont toujours difficiles à dénicher, et ce camion militaire n'est pas une exception. Présent dans une sorte de petite vallée, dans une pente, on se demande comment il a pus arriver jusqu'ici.

 

 

       Je pense que ce Simca Cargo est venu à cet emplacement par ces propres moyens avant que les arbres ne poussent, il faut dire qu'il s'agit d'un bon franchisseur et les arbres autour n'ont pas des troncs de grands diamètres, et il a été remisée par la suite.

 

 

      Sur la photo du dessus, on voit que ce Simca Cargo est posé sur ses trains, les roues ayant été enlevées. Pourquoi? sûrement pour être sûr qu'il ne bougera jamais d'ici ...

 

 

      Le simca Cargo était un véhicule de transport de troupes apparût au début des années 1960 dans les armées. Comme tout véhicules militaires de l'époque, sa conduite été très difficile : volant très difficile à tourner, vitesses sans syncro, un levier de vitesse très mal placé, quasiment dans le dos du conducteur, et dans les chemins, le Cargo laissait des bleus à ses occupants.

 

 

      Autre défaut du Simca Cargo, sa consommation, très élevée, mais cela n'était pas problématique à l'époque, ou les bases allait jusqu'à gaspiller l'essence pour ne pas perdre les quotas de l'année suivantes, mais il faut rappeler que l'essence ne valait rien à cette époque. Autre défaut, la hauteur du plancher pour les troupes, très haut, ce qui provoquait des chevilles cassées lors des débarquements.

 

 

        Le plateau de ce Simca Cargo, un plancher en bois soutenu par une armature en métal. J'ai pu observer ici et la les trous de fixations des bancs pour le transport des troupes.

     

 

      Ce Camion comporte toujours certains de ces équipements militaires, tels que les plaques militaires et les feux de campagne.

 

 

 

      Le tableau de bord a subit les attaques du temps, vitres et voyants cassés, un peu de rouille ici et là. D'ailleurs, on peux voir que la rouille n'apparaît pas sur la console, elle est loin cette époque ou l'on fabriquait les véhicules avec du bon métal.

 

 

      Entre les deux fauteuils de la cabine, il y a le capot moteur. Je prend la décision de l'ouvrir pour voir ce qui s'y cache, et bonne surprise, le moteur et encore présent et à l'air complet.

 

 

 

 

 

      Voilà, maintenant je repart du même côté par lequel je suis arrivé, en prenant une dernière photo. Le cadre était très sympathique, une forêt après une petite averse, et les palissades en bois construites autour du camion. Le seul regret provient des tubes en plastique blancs sur le plateau.

 

Repost 0
Published by alexrenault - dans autres
commenter cet article
12 juin 2010 6 12 /06 /juin /2010 12:06

 

     Ducati est un fabricant de moto italien basé à Bologne, fondé par la famille Ducati en 1926. Dans les années '70, les constructeurs japonnais débarquent en Europe, mettant un "crise" les constructeurs européens.

 

 

      A la fin des années 1970, Ducati abandonne petit à petit les motos super-sportives pour des modèles plus sage pour pouvoir concurrencer les constructeurs japonnais.

 

 

     La Ducati 500 est un des ces modèles construit pour entrer en concurrence avec les fabrications japonaises. Elle était la concurrente directe des Honda 500, Yamaha 650 ou encore Kawasaki 400.

 

 

     Malgré un esthétisme un peu curieux (pour l'époque), la 500 jouit d'une bonne image : robuste et fiable. De plus, elle est équipée de tout les équipements que l'on pouvait attendre à l'époque : démarreur électrique, freins à double disque ...

 

 

     Le poids de la Ducati 500 est de 167kg à vide, un poids plutôt élevé pour ça catégorie, mais les performances ne sont pas atteintes. en effet, le moteur, un bicylindre 4 temps, développe 47Cv à 7.000 Trs/min, il permet d'emmener cette moto à 170km/h.

 

 

 

Repost 0
Published by alexrenault - dans motos anciennes
commenter cet article
11 juin 2010 5 11 /06 /juin /2010 23:44

 

     La Mini break a été lancée pour complémenter la gamme de la British Leyland. Elle sera commercialisée sous la marque Minor.

 

 

      Cette mini Break a été transformée en une sorte de "pick-up familial", une transformation artisanale plutôt sympathique, surtout en été quand l'arrière est débâché.

 

 

 

       Les puristes crieront certainement au scandale de voir une Clubman "tronçonnée", cette réalisation a été très bien faite, il ne s'agit pas que d'un simple découpage du toit, il y a un véritable travail de carrosserie derrière.

 

 

      Avec ses bâches, cette mini garde, à quelque chose près les mêmes proportions que le break. par contre, une fois enlevée, elle tend plus vers le pick-up qu'un cabriolet.

 

 

 

     L'intérieur est lui aussi travaillée, le bois y est largement présent, lié avec d'autres matière tels que le cuir des fauteuils, ce qui donne à cet intérieur un aspect luxueux.

 

 

 

 

Repost 0
Published by alexrenault - dans voitures anglaises
commenter cet article
9 juin 2010 3 09 /06 /juin /2010 16:16

 

     La Cadillac Deville devient véritablement un modèle de la gamme Cadillac en 1965 après la disparition de la gamme 62, dont la Deville était le modèle haut de gamme. A partir de 1965, elle sera proposée en plusieurs variantes : berline, coupé et cabriolet. 

 

 

      Cette Deville est une convertible (qui signifie cabriolet) datant de 1965, elle est donc une des première séries après l'émancipation des Deville par rapport à la série 62. Ce modèle se reconnaît grâce aux doubles phares avants encerclés de chrome, sa grande calandre en une pièce, les lignes de l'aile arrière rectiligne et de ses petites feux arrières.

 

 

      La Deville impressionne par ses dimensions, comme toutes américaines : 5,69 mètres de longueur, 2,127 tonnes en ce qui concerne la convertible 1965. Cet exemplaire est dans un très bel état, on pourrait croire à une voiture tout juste sortie des chaînes...

 

 

      L'avant surchargé en chrome : une calandre immense, des pare-chocs proéminents, le cerclage des phares ainsi que le pourtour du clignotant sur les ailes sont tous chromés.

 

 

     LKa partie arrière, très longue, la version 1965 se distingue des précédentes par "l'abandon" des ailerons sur les ailes arrières, donnant ainsi cette forme très rectiligne à la voiture.

 

 

_____________________________________________________________________________________________

 

  Retour à la page des Cadillac   

Repost 0
Published by alexrenault - dans voitures américaines
commenter cet article