Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 mai 2011 5 27 /05 /mai /2011 13:36

 

          La Bentley Mark VI est la première Bentley d'après guerre, lançée en 1946 et produite jusqu'en 1952, elle partage beaucoup de pièces communes Rolls Royce Silver Dawn, mais est moins chère, et plus légère par rapport à son homologue.

 

 

          L'exemplaire rpésentée dans cet article est une Bentley Mark VI de 1952 carrossée par James Young, il s'agit d'une version "Saloon", qui se reconnait grace à ses custodes latérales placée dérrière les portières, il n'existerait qu'une trentaine d'exemplaires du même type.

 

 

          Cet Bentley est dans un très bel état, ce qui est normal pour une voiture de ce standing, il rien à reprocher, peinture et carrosserie sont parfaites, même les pare-chocs en chrome, pourtant exposés aux chocs, n'ont rien, même pas une rayure.

 

 

          Concernant le moteur, cette Bentley est équipée d'un six cylindres en ligne de 4,25 litres de cylindrée, il s'agit d'un moteur ayant été monté sur les Rolls Royce Wraith à partir de 1938, et qui sera repris sur les Silver Dawn. Bentley porte cependant la puissance à 137Ch (contre 120 sur la Silver Dawn), ceci grâce à deux carburateurs SU H4, ce ci permet à la voiture d'atteindre 145km/h.

 

 

          Pour la petite info, cette Bentley est le premier modèle où la carrosserie est fabriquée par Bentley, s'affranchissant ainsi des carrossiers, ce qui aurait pu sonner leur perte. Mais du fait du succès de ce modèle (plus de 5.000 unités vendus), les carrossiers continuerons à fournir des caisses pour Bentley (environ 20% de la production).

 

________________________________________________________________________________________

  Retour à la page des Bentley  

Repost 0
Published by alexrenault - dans voitures anglaises
commenter cet article
25 mai 2011 3 25 /05 /mai /2011 13:35

 

           La Volkswagen Type 181 est une voiture produite entre 1968 et 1980, elle prend la suite de la Kubelwagen qui avait commençé sa carrière lors de la Seconde Guerre Mondiale. D'origine, la type 181 était seulement destinée à l'armée, mais, avec la vague de liberté des années '60, Volkswagen décide de produire une version civile.

 

 

           Cependant, la version civile ne connut pas un grand succès, d'une part à cause de son look, trop proche de son ainée la Kubelwagen, et qui dans les pays ayant subits la seconde guerrre mondiale, rappele la période de l'occupation allemand. A celà s'ajoute un prix quasi-identique à celui de la Cox Cabriolet, bien mieux équipée et plus confortable, et ayant une meilleure image.

 

 

             Pour la conception de ce modèle, Volkswagen a puisé dans sa banque de pièces : La Type 181 est construite sur le chassis du karmann Ghia, reprend le moteur de la Cox, et la boite de reduction du Transporter. Celà permettait d'obtenir des prix bas, une voiture fiable, et un entretient simple.

 

 

           Côté moteur, il s'agit du quatre cylindres à plat de la Coccinelle. Deux cylindrés ont été montées, le 1.500cm3 et le 1600Cm3, le premier développait 44Cv, le second 48. Il est à noter que, comme sur toute les Volkswagen d 'époque, le moteur est monté à l'arrière.

 

 

           Pour finir, un petit mot sur l'état de cette Type 181, qui n'est pas si mal que ça au vu de la rareté du modèle. Cependant, le poids des années se fait ressentir, puisque de la rouille superficielle apparait ici et là. Comme vous pouvez le constater, la bâche est déchirée par endroit, notamment sur le plastique qui fait office de lunette arrière.

 

_____________________________________________________________________________________________

 

Retour à la page des Volkswagen 

Repost 0
Published by alexrenault - dans voitures allemandes
commenter cet article
23 mai 2011 1 23 /05 /mai /2011 21:43

 

          La Daf 66 est une petite automobile produite entre 1972 et 1975, c'est le dernier modèle de Daf produite, avant que l'entreprise ne soit reprise par Volvo, qui fera perdurer le modèle jusqu'en 1980, mais sous sa propre marque.

 

 

            Comme sur la plupart des Daf, trois carrosseries étaient disponibles : Berline, Break et Coupé. Bien que le modèle présenté dans l'article ne soit qu'une trois porte, il s'agit bel et bien de la berline. De plus, il s'agit de la version "super luxe".

 

 

           Cette Daf 66 est dans son jus, à l'époque où les photos ont été prises, elle venait tout juste d'être sortie de grange après avoir passé plusieurs années. L'état est loin d'être parfait : pare choc plié, carrosserie cabossée et quelque peu de rouille superficielle, mais hormis cela, elle est saine, et elle roule, n'est-ce pas là le plus important ?

 

 

           Concernant le moteur, il s'agit sur cette 66 du 1100cm3, d'origine Renault et qui était monté sur les R8. Le 1300 des R10/R12 a également été monté sur les Daf 66, mais ces dernières avaient une calandre avec quatre phares. Pour en revenir au 1100cm3, il développe 63cv à 5.600trs/min.

 

 

           Et petite particularité des Daf, la boite de vitesse Variomatic,. Il s'agit d'une boite entièrement automatique, c'est en fait un variateur à courroies qui permet de faire varier les rapports de façon continue, par une transition progressive, en fonction du régime moteur.

   

_______________________________________________________________________________________________

 retour à la page des Daf  

Repost 0
Published by alexrenault - dans voitures - autres pays
commenter cet article
22 mai 2011 7 22 /05 /mai /2011 19:25

             Ce Dimanche avait lieu à Chateauponsac (87) un rassemblement de vieilles voitures, mais un rassemblement un peu particulier puisqu'il s'agit d'un défilé parade, les voitures ne restent rarement sur la même place, et une bonne partie tournent toute l'après midi. Il y avait du beau monde pour cette rencontre, le plateau comportait à peu près 200 véhicules, et une cinquantaine de tracteurs. Parmis les autos, le plateau était diversifié, on commençait avec des voitures des années 1920 (Citroën 5HP, Amilcar ...) jusqu'aux youngtimers (R20, BMW E30,...), il y avait également quelques utilitaires et poids-lourds.

 

Amilcar

 

Peugeot 202

 

Une rare Volkswagen Schwimmwagen

 

Fiat 500

 

 

Panhard Dyna X

 

Une 2CV AZ dans son jus

 

Une très belle 4CV à six moustaches

Une Renault 4CV dans son jus

 

 

Une (très) rare Citroën A 4X4

 

Renault 4 F4 des pompiers

 

Une Citroën Ami6 qu'on coirait neuve

 

BMW 2002 Touring

 

Une Cadillac

 

 Une Porsche 550 réplica entourée de Cox

 

Une Ford Cortina

 

Matra 530LX

 

Renault 20, ça fait plaisir de les voir apparaitre petit à petit sur les rassemblements.

 

Lancia Beta HPE

 

 

Renault Estafette

 

Un beau Citroën HY bétaillère

 

Berliet TR280

 

            L'avantage de ce type rassemblement, c'est que ce n'est pas uniquement statique, et les voitures prennent par à des petits tours de villes (formant parfois des bouchons), ce qui permet de les voir en marche, avec le bruit et les sensations ...

 

 

          Et pour finir, petite surprise de la part des organisateurs, la "visite" d'un avion de collection, un Broussard, qui à fait quelques tours au dessus de la ville à basse altitude.


Repost 0
Published by alexrenault - dans rassemblements
commenter cet article
21 mai 2011 6 21 /05 /mai /2011 10:32

 

            La Simca Aronde est une berline familiale construite entre 1951 et 1963. Durant ces années, trois générations se succèdent, la 9, la 1300 et la P60, et elle a été une réussite pour Simca qui en a écoulé 1.400.000 exemplaires. Le nom d'Aronde a été choisit car il signifie hirondelle en vieux français, le logo de la marque.

 

 

          Lorsque l'Aronde a été présentée en 1951, il s'agit de la première Simca à carrosserie monocoque, mais également de la première Simca qui n'a plus rien rien à voir avec une Fiat, puisque jusque là, les Simca n'étaient que des Fiat rebadgées pour être vendues en France pour échapper aux taxes. Cependant, elle partage sa structure avec la Fiat 1400, car  ces deux voitures ont été développées conjointement.

 

 

           La Simca Aronde qui est présentée dans cet article est une Aronde 9, la première version de cette voiture, produite entre 1951 et 1955. Cet exemplaire date de 1955, et ce millésime se distingue, avec 1954, par sa calandre en arc de cercle, elle été en forme "d'escalier" auparavant.

 

 

            Pour ce qui concerne le moteur, il s'agit du 1.221cm3 d'origine Fiat et qui été monté sur les Simca 8 que dont l'Aronde remplace. Mais par rapport au modèle antécédent, ce moteur développe 45Cv SAE (41 sur la 8), et est couplé à une boite à quatre rapport, et il permettait une pointe de vitesse à 130km/h. L'aronde reste fidèle à la propulsion.

   

 

           Cette Simca 9 Aronde de 1955 est dans un bel état, extérieurement, la peinture, tout comme les chromes, ont été bien conservés. L'intérieur n'est pas en reste, puisqu'il est également en très bon état, et le tout d'origine.

 

_____________________________________________________________________________________________

 

  Retour à la page des Simca  

Repost 0
Published by alexrenault - dans voitures françaises
commenter cet article
19 mai 2011 4 19 /05 /mai /2011 21:12

 

          La Fiat 126 est une petite voiture produite entre 1972 et 2000 à plus de 4,5 millions d'exemplaires. Deux marques l'ont produite, Fiat et FSM, la dernière étant une collaboration entre Fiat et le gouvernement polonais. Différentes versions seront produites, et deux types de moteurs ont été utilisés

________________________________________________________________________________________________

 

Liste des articles

 

null Fiat 126 Bis - 1991                           Fiat 126 Black null

 

_____________________________________________________________________________________________

 

  Retour à la page des Fiat

 

Repost 0
Published by alexrenault - dans autres
commenter cet article
19 mai 2011 4 19 /05 /mai /2011 17:57

 

          La Fiat 126 est une petite voiture lancée par Fiat à partir de 1972 destinée à remplacer la Fiat 500. A partir de 1973, la 136 est fabriquée sous licence par FSM, une entreprise fondé par un partenariat entre Fiat et la Pologne. FSM a produit des 126 jusqu'en 2.000, et c'est 3 318 674 exemplaires qui sont sortis d'usine (pour comparaison, Fiat en avait produit 1.352.912)

 

 

           Pour cet article, nous avons une Fiat 126 de 1991 fabriquée par FSM. Il s'agit d'une 126 BIS, version produite entre 1988 et 1991, et qui était une évolution de la 126 Personal, avec notamment un moteur couché, plus puissant, mais également certains éléments extérieurs tels que des nouveaux pare-chocs et des enjoliveurs (que cette 126 n'a plus).

 

 

           Cette 126 est en dans un bon état, elle pourrait presque paraître comme neuve, la peinture est très propre, et les éléments en plastiques ne sont pas passés, n'y même rayés. Cependant, il manque quelques petits détails sur cette 126, nottament les enjoliveurs spécifiques de la 126 Bis, et le logo sur la face avant.

 

 

            Côté moteur, la 126 BIS est équipée d'un bicylindre à plat de 700cm3, refroidi par eau. Ce moteur très coupleux développe 26Cv, Fiat annonçait 120km/h de vitesse maximale. De plus, ce moteur avait l'avantage d'être peu volumineux, ce qui permettait de libérer un coffre à l'arrière, en plus de celui de l'avant.

 

 

             Sur ces photos de l'arrière de la 126, on remarque les grandes différences entre les 126 refroidies par eau  par rapport à celles refroidies par air : il n'y a plus d'entrées d'air pour le refroidissement sur le hayon, et les écopes latérales sont plus grandes.

 

_____________________________________________________________________________________________

 

  Retour à la page des Fiat

Repost 0
Published by alexrenault - dans voitures italiennes
commenter cet article
17 mai 2011 2 17 /05 /mai /2011 19:57

 

           La Volkswagen Coccinelle est l'une des auto les plus connues à travers le monde, d'une part parce qu'elle a été très diffusée (21,5 millions d'exemplaires, ce qui en fait la voiture la plus produite au monde), mais également parce qu'elle a une très fote côte de sympathie de part son design.

 

 

         Pour cet article, nous avons une magnifique Cox de 1966, qui se trouve dans son état d'origine, chose assez rare sur les Cox, puisque un grand nombre d'exemplaires ont été modifiées, que ça aille de simples éléments plus anciens par rappor à la voiture pour lui donner un look rétro, jusqu'aux projets de custom.

 

 

            Extérieurement, comme vous l'aurez compris, tout est d'origine, y compris la peinture. Mais il n'y a pas seulement l'exterieur qui est dans son état d'origine, l'intérieur l'est également, chose encore plus rare puisque bien souvent, les propriétaires étaient tenté d'y ajouter des accessoires plus ou moins pratique.

 

  

           Côté motorisation, cette Coccinelle est équipée du moteur 1300, qui est comme sur toute les Volkswagen de cette époque, un quatre cylindres à plat. Le chiffre 1300 indique la cylindrée (1.285Cm3 exactement), et le moteur développe 40Cv.

 

 

            Cette Cox est originaire de Suède, elle avait encore les plaques d'immatriculation suédoise au moment où je l'ai prise en photo. Comme je vous l'ai déjà dit, cet exemplaire est dans un bel état, mais comporte tout de même quelques petits défauts liées à son utilisation et à son age.

 

   

 

  

_____________________________________________________________________________________________

 

Retour à la page des Volkswagen 

Repost 0
Published by alexrenault - dans voitures allemandes
commenter cet article
15 mai 2011 7 15 /05 /mai /2011 09:48

 

            Les épaves sont souvent bien cachées, pour celle-ci, c'est plutôt l'inverse, comme vous pouvez le constater, elle est sur un terrain, au bord d'une route. Mais à y repenser, cette 4CV est bien cachée puisque la route qui passe près d'elle n'est qu'une petite route de campagne sur laquelle peu de véhicules circulent.

 

 

             Le cadre autour de cette 4CV est très sympathique, en plein coeur de la campagne haute-viennoise et sur un terrain entretenu (ça change des épaves en forêt). De plus, ce terrain est dégagé, ce qui permet de faire de jolies prises de vues avec les collines environnantes.

 

 

             Concentrons-nous sur la 4CV en elle même maintenant, à première vue, elle semble être une 4CV à trois moustaches (donc d'après 1953), mais quelque chose choque : le "vieux" logo Renault qui n'a jamais été monté avec les trois moustaches. En y regardant de plus près, il s'agit d'une 4CV à six moustaches, on aperçoit encore les trous pour les fixations entre chaque moustaches restantes.

 

 

            Autre chose qui attire l'attention sur cette 4CV, c'est le toit qui a été découpé de manière assez brutale, donc pas dans le but de faire une 4CV découvrable (de toute façon, la forme de la coupe ne suit pas celle de la découvrable). Alors pourquoi a-t-elle été découpée ? sûrement pour récupérer le toit pour le monter sur une autre 4CV ...

 

 

             Pour finir, et comme vous pouvez le constater, l'arrière de cette 4CV est totalement rouillé, il semble que cette 4CV ait pris feu, et comme le moteur est à l'arrière, il est fort probable que c'est dernier qui soit à l'origine de l'incendie. Et comme a l'époque les casseurs n'existaient pratiquement pas, le propriétaire a mis ce qu'il restait de sa 4CV au fond de son terrain.

 

 

_____________________________________________________________________________________________

 

null  Retour à la page des épaves  null 

Repost 0
Published by alexrenault - dans autres
commenter cet article
13 mai 2011 5 13 /05 /mai /2011 19:10

 

 

           Emile Delahaye fonde en 1895, sur les bases d'une entreprise qui produisait des machines, la société Delahaye, qui produit des moteurs qui lui ont permit de fabriquer la Type 1 en 1895. Delahaye se mit à produire des camions dans le même style que ceux de Daimler, les activitées automobiles s'élève en luxe et en puissance au fur à mesure des modèles. L'entreprise se spécialise également au début des années 1900 dans les véhicules d'incendies. Ces corps de métiers continuerons jusque dans les années 1950, période peu favorable aux ventes de voitures de luxe, et période durant laquelle les grand noms s'éffondrent(Bugatti, Salmson, ...), Delahaye se met à produire le 4X4 VLR pour l'armée française (qui l'a préféré à la Jeep), mais ce dernier et trop sophistiqué et l'armée décide d'acheter les Jeep produite sous licence par Hotchkiss. La marque Delahaye s'éteint en 1954 lorsqu'elle est absorbée par Hotchkiss.

 

________________________________________________________________________________________________

 

Liste des articles

 

http://images.forum-auto.com/mesimages/416409/P91107491.jpg 135 M/MS (1939-1950)

null VLRD (1950-1955)

________________________________________________________________________________________________

 

null Retour à la page des marques automobiles françaises null

 

Repost 0
Published by alexrenault - dans autres
commenter cet article