Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 octobre 2010 5 22 /10 /octobre /2010 22:13

 

         En 1989, la Porsche 944 S, version située entre la 944 de base et la 944 turbo, reçoit diverses modifications et devient 944 S2. Parmis ces modifications, on peut noter l'apparition des artifices aérodynamique de la 944 Turbo, c'est à dire pare chocs avant, la jupe arrière ...

 

 

         Porsche sortira une variante cabriolet de sa 944 S2, variante qui a été exposée depuis pas mal de temps mais jamais commercialiser sous la version S, il aura fallut attendre 1989 et la S2. La ligne est sublime une fois décapoté, et Porsche a travaillé pour conserver la rigidité de la caisse et donc sa tenue de route.

 

 

            En ce qui concerne le moteur, le quatre cylindres voit sa cylindré passer à 3 litres, soit un demi litre par rapport à la 944 S, celà grace au talent des motoriste de Porsche. Pour la boite à vitesse, la S2 est dotée d'une boite à cinq rapports et manuelle. La puissance elle aussi est augmentée, 211CV, ce qui permet à l'auto d'atteindre 240km/h, et de faire un 0-100km/h en 7 secondes.

 

 

       La Porsche 944 S2 cabriolet allie de très bonne performances, une mécanique fiable, un ligne originale et  réussie, elle est un futur collector, si ce n'est déja le cas. Produite de 1989 à 1991, elle sera fabriquée à 6.980 exemplaires.

 

 

 

______________________________________________________________________________________________

 

 Retour à la page des Porsche

 

 

Repost 0
Published by alexrenault - dans voitures allemandes
commenter cet article
20 octobre 2010 3 20 /10 /octobre /2010 17:41

 

         La Buick Limited est une automobile construite entre 1936 et 1942, puis relancée en 1958. A partir de 1959, ce nom sera réservé pour les voitures de la gamme Buick les plus luxueux.

 

 

           Cette Buick Limited date de 1958, et se présente ici dans sa version "Hard Top Sedan". il s'agit d'une voiture à quatre portes sans montant et équipée de six places. Cette version a été celle  ayant connue le plus de succès avec 5.571 exemplaires vendus sur 7.436 Limited toutes versions confondues.

 

 

          Voiture américaine oblige, sous le capot, on retrouve un V8 de 364CID, et développe pas moins de 300Cv. Des chiffres élevés pour un automobile aux dimensions gargantuesques ...

 

 

            La Buick Limited est une voiture imposante de part sa taille : 5,8 mètres de long, elle est plus longue de trente-huits centimètres par rapport à une Century, et un empattement de plus de trois mètres. Quant au poids, la Limited '58 pèse pas moins de 2,14 tonnes.

 

 

            Dans le monde de l'automobile (ancienne), cette voiture a reçue le surnom de "reine du chrome". Il faut dire qu'il y en a partout : les pare-chocs avant et arrière,  les immenses baguettes latérales, les calandre avant avec ses 160 "dents", les feux arrières, le contour des ailerons d'aile, et divers petits détails sont chromés.

 

 

          Une des parties de l'auto qui impressionne, c'est l'arrière : un pare chocs chromée très long, qui augmente le porte à faux arrière déjà élevé. De plus, des feux sont installés dans ce pare-chocs sur chaque extrémité, quant à ceux installés sur les ailerons d'aile, ils sont recouvert par une grille, encore chromée, et issue du Streamline Modern, et la roue de secours dans sa malle viens rajouter du cachet à cette face.

 

 

        La Century '58 est un énorme paquebotdes routes, et assez rare, surtout en Europe. De part sa taille, et surtout de son prix, elle ne connaîtra pas un grand succès aux Etats-Unis. Quelques passionnés par ce modèle, ou par le fait qu'elle incarne l'automobile américaine des années 50-60, ont importé ces modèles sous nos latitudes. Mais l'utilisation de ce véhicule n'y ai pas aisé, direction lourde, difficulté pour manoeuvrer du fait des dimensions ...

 

 

Repost 0
Published by alexrenault - dans voitures américaines
commenter cet article
18 octobre 2010 1 18 /10 /octobre /2010 18:42

 

       L'Austin 7 est une petite voiture construite par l'Austin Motors Company entre 1922 et 1939. Le but de cette voiture est le même que celui de la Ford T, mais à l'échelle de la grande Bretagne : une construction en série pour démocratise l'automobile.

 

 

        Sans atteindre les chiffre de la Ford T, l'Austin 7 sera produite à 290.000 exemplaire, un chiffre honorable pour la Grande Bretagne. Mais elle aura comme effet les mêmes que ceux de la Ford T : la disparition petit à petit des voitures du même créneau, ne pouvant être compétitives face à la "Baby Austin".

 

 

        L'Austin 7 présentait des dimensions très petites pour une automobile : 2,7mètres de long pour 1,6 de large, un poids total de 360kg, et un empattement d'1,91 mètre. Concernant le châssis, le train avant était suspendu à un ressort à lame, et l'arrière par des ressort quart elliptiques. Et ce châssis servira même de base pour la première Lotus.

 

 

     Sous le capot, on trouve un moteur quatre cylindres en ligne de 747cm3, développant 10Ch, assez pour mouvoir les 360kg de la voiture. Ce moteur était accouplé à une boite à quatre rapports, ce qui lui permettait d'atteindre la vitesse de 50km/h assez aisément.

 

 

        Cette Seven a été construite en 1937 et se présente dans sa version dite "Opale", une version à deux places. Il s'agit d'une sorte de cabriolet, mais dans la gamme des Austins Seven, la Opale faisait partit des carrosseries dites "randonnées".

 

 

______________________________________________________________________________________________

http://images.forum-auto.com/mesimages/385400/austin (2).jpg  Retour à la page des Austin  http://images.forum-auto.com/mesimages/385400/austin (2).jpg 

Repost 0
Published by alexrenault - dans voitures anglaises
commenter cet article
16 octobre 2010 6 16 /10 /octobre /2010 19:23

 

         La Simca 1000, lancée en 1961, reçoit en 1977 un énièmerestylage : Le but, essayer de faire du neuf avec une caisse vieille de 16ans, afin de ne pas laisser un vide dans la gamme Simca, qui était déjà peu garnie, et dont le réseau de distribution diminuait petit à petit, voyant des garages passer chez une marque concurrente.

 

 

      Pour cet énième version de la Simca 1000, le changement le plus flagrant est celui de la calandre avant : fini les phares ronds et la calandre en aluminium, cela pour une face avant plus moderne, avec une calandre en plastique voulant imiter une entrée d'air, ainsi qu'un capot plat ...  Quoiqu'il en soit, cette nouvelle face avant sera contestée.

 

 

        En ce qui concerne le moteur, on trouve un quatre cylindre en ligne en porte à faux arrière, d'ailleurs, la Simca 1000 sera la dernière automobile française produite avec le moteur à l'arrière. Celui-ci, pour une cylindrée de 1.118cm3, développe 55Cv à 5.800Trs/min, il était accolé à une boite à quatre rapports. Du côté des performances, on note un 141,1km/h en vitesse maximale, réalisée par Simca, et ce, avec juste le conducteur ...

 

 

       La 1006 ne dura pas longtemps, ça carrière s'arrêtera dans l'ombre en 1978, faute de vente. Il faut dire que cette auto ne répondait plus aux attentes d'un acheteur de voiture neuve à la fin des années '70, sans oublier que le marché de l'occasion était plutôt remplis en Simca 1000.

 

 

       Cette 1006 apparaît dans un très belle état, l'extérieur semble très correct, avec très peu de défauts apparents. Cette Simca est pourtant une voiture mal-aimée, les puristes préfèrent les 1000, et cette face avant plait assez peu. heureusement qu'il reste encore quelques passionné du modèle pour conserver des voitures dans un état comme celle présentée dans l'article.

 

_____________________________________________________________________________________________

 

  Retour à la page des Simca  

 

Repost 0
Published by alexrenault - dans voitures françaises
commenter cet article
14 octobre 2010 4 14 /10 /octobre /2010 17:40

 

 

          L'Aston Martin DB7 est une voiture sportive de la classe Grand tourisme, elle fut produite entre 1967 et 1972. Elle sera la dernière Aston Martin à six cylindres conçue par David Brown. Cette voiture deviendra célèbre par son utilsation dans des film comme James Bond "Aux services secrets de sa majesté", ou encore dans" Amicalement Vôtre".

 

 

       La DBS reprend la mécanique de la célébre DB5 : un six cylindre en ligne à double arbre à came, il développe 285 Cv. Une des grandes qualitées de ce moteur sera sa souplesse grace à son énorme couple.

 

 

        Du côté du design, la DBS a une allure sportive et fait style à part par rapport à la production d'Aston Martin del'époque, son originalité réside par sa calandre en acier inoxidable et ses jantes à rayons. Mais cette ligne, face aux DB5, DB6 ... contemporaines à la DBS, a gardé sa sportivité au fils des années.

 

 

         Cette DBS est une "simple" DBS de série, il faut rappeler que à cette époque là, toutes les Aston Martin étaient construites et assemblées à la main. Dans la gamme DBS, il a existé une version vantage, plus puissante de 40Cv, et une version V8.

 

 

        La DB7 est une voiture de prestige assez rare car elle a été construite à 787 exemplaires. Sans oublier que, voiture anglaise oblige, la quasi majorité des exemplaires sont équipés du volant à droite, peu pratique en Europe continentale.

 

 

 

Repost 0
Published by alexrenault - dans voitures anglaises
commenter cet article
12 octobre 2010 2 12 /10 /octobre /2010 15:07

 

 

           Quand on est passionné par l'automobile ancienne, on peut être passionné par un modèle particulier, une marque automobile, par une période particulière (les autos des '70's), mais certains "illuminées" se passionnent à tout ce qui entoure l'automobile ancienne, et j'en fais partit.

           C'est ainsi que ces personnes sont sensibles envers les anciennes publicités murales qui étaient présentes le long des nationales, aux panneau anciens, aux routes mythiques (la nationale 7 ...), aux enseignes, pompe à essence, bref, à toute l'atmosphère renvoyant nos autos de collection à leur époque ...

 

 

          Les publicitées murales                Les panneaux de signalisation

 

   les publicités murales vues par Laurent null  

 

__________________________________________________________________________________________________

 

http://images.forum-auto.com/mesimages/416409/P91112791.jpg Retour à la page des thèmes null

Repost 0
Published by alexrenault - dans autres
commenter cet article
10 octobre 2010 7 10 /10 /octobre /2010 19:56

 

          Cette année, le Club CAMAF organisait pour la deuxième fois un rallye touristique. Tout comme l'an dernier, une quinzaine de voitures étaient présente, avec cette année l'arrivée de quelques voitures des années '80. Etant un rallye touristique, la notion de vitesse ne compte pas, les équipages doivent se départager sur des énigmes, qui cette année, portaient sur la marche limousin. Celles-ci étaient très bien faites et nous faisaient découvrir le patrimoine local, quelques une portaient sur notre culture générale, d'autres sur notre flair, notre vision, notre logique ... Un grand bravo aux organisateurs, qui n'étaient que deux pour nous faire vivre cette journée, qui était fort sympathique.

         En ce qui me concerne, cette année, j'étais en copilote à bord d'une Citroën Ami8, et nous avons terminé 5ème.

 

Quelques photos du départ :

 

Citroën Traction

Renault Floride

Triumph Spitfire

Renault Frégate

Volkswagen Cox

Ferrari 348

Citroën 2CV

Volkswagen Cox cabriolet

peugeot 104, la voiture des vainqueurs, comme quoi, avec une voiture pas tout à fait ancienne et peu puissante on peut gagner.

 

Sur la route entre les étapes :

 

 

L'ami8 devant une église fortifiée

 

 

Toujours la même voiture, cette fois-ci devant une fontaine à Chateauponsac

Un petit duo de voitures abandonnées au fond d'un jardin, sur lesquelles une énigme était posée.

 La Frégate devant un point de vue

 Et le point de vue en question, qui apparait dans le générique de la série "Un village français" sur France3.

Et pour finir, le viaduc de Rocherolle, où quelques courageux sont monté au premier niveau après un peu de marche ...

Repost 0
Published by alexrenault - dans rassemblements
commenter cet article
9 octobre 2010 6 09 /10 /octobre /2010 00:20

 

         La Volkswagen Typ III est apparue au début des années '60. Elle sera dérivée au cours de sa carrière en plusieurs version : Notchback pour la berline, Variant pour le break, Fastback pour le coupé. Ce modèle était destiné à remplacer la Coccinelle, dont elle reprend certains éléments comme le moteur placé à l'arrière et refroidit par air.

 

 

           Nous avons ici une Typ III en modèle fastback (coupé) construite en 1965, qui est d'ailleurs l'année d'entrée en production de cette version. Elle sera produite jusqu'en 1973, et toute version confondues, elle sera produite à deux millions et demi d'exemplaires.

 

 

        En ce qui concerne le moteur, cette voiture est équipé du quatre cylindres à plat de 1.600cm3, alimenté par deux carburateurs, il est accouplé à une boite à quatre rapports. Ce moteur développait 54Ch à 4.000Trs/min. Ce Fastback est une version TL, c'est à dire une finition de luxe.

 

 

       malgré le chiffre plutôt important de Typ III produit, cette voiture est devenue très rare car une grande partie de la production a été fabriquée et écoulée en Amérique Latine. Mais en Europe, les Typ III ont été mal aimés durant les années 80-90, elles étaient généralement achetée pour leur moteur, qui était par la suite monté sur les Coccinelles ou Karmann ghia.

 

 

Repost 0
Published by alexrenault - dans voitures allemandes
commenter cet article
5 octobre 2010 2 05 /10 /octobre /2010 21:53

 

        La Lancia Flavia est une gamme de véhicule haut de gamme dérivé en quatre version : berline, coupé, sport et cabriolet. Elle est entré en production en 1960 et termina sa carrière en 1971. Ne remplaçant aucune voiture, la Fulvia signifiait l'arrivé de Lancia dans le domaine des voitures haut de gamme.

 

 

        La Flavia de cet article est une version coupé, qui est dans un style typique aux coupés italiens : lignes arrondies, phares ronds, pavillon incliné ... La ligne est l'oeuvre de Pininfarina, est s'inspire fortement de la Ferrari 250GT, autre oeuvre du carrossier italien.

 

 

         Sous le capot, on trouve un moteur à quatre cylindres à plats de 1.800cm3 alimenté par un carburateur, développant 92Cv. Ce moteur est une évolution du 1.500cm3 de 78ch lançé aux débuts de la voiture. Cette motorisation n'a été que disponible entre 1963 et 1967.

 

 

       cette Flavia se présente dans un très bel état, je ne dirais pas neuf, mais pas loin. La carrosserie est très bien conservée, alors que la Flavia commençait, pour les dernières années de production, a souffrir de la réputation des tôles italiennes.

 

 

Repost 0
Published by alexrenault - dans voitures italiennes
commenter cet article
3 octobre 2010 7 03 /10 /octobre /2010 16:46

 

       Ce week-end se tenait la bourse d'échange de Saint-Junien organisée par le CVAM. par rapport à l'an dernier, cette édition était en demie-teinte : bien qu'il y ait des exposants et des voitures, les visiteurs n'étaient pas au rendez-vous. On peut également citer un manque d'animation qui rendait cette bourse un peu terne. Malgré cela, le plateau de voiture exposée était de bonne qualité, avec la présence de belles pièces.

 

Cyclecar Darmont

 

Ford Taunus 20MTS

 

Citroën B10 Torpédo

 

 

Peugeot 201

 

BMW 2000

 

Peugeot 304 cabriolet

 

Cadillac Sedan DeVille

 

Citroên 2CV AZA

 

un tricycle de marque inconnue

 

 il y avait aussi une petite exposition de voiturettes

Vespa 400

Isetta Velam

Mochet

Tippen Delta

 

_____________________________________________________________________________________________

 

Retour à la liste des rassemblements de 2010

 

 

 

 

Repost 0
Published by alexrenault - dans rassemblements
commenter cet article